Apport d’une institution de microfinance dans la réduction de la pauvreté : cas de la mutuelle chrétienne d’épargne et de crédit à Bandundu ville

Simon KILAPI LUMANA*

*Assistant à la faculté des sciences économiques de l’Université de Bandundu

Résumé
La microfinance est une des pistes de solution pour atteindre l’un des objectifs du millénaire, dans la mesure où elle a pour mission, la collecte de l’épargne, la location de coffre-fort, les actions de formation, les opérations de crédit-bail et l’octroi de micro-crédits à des familles pauvres pour les aider à conduire des activités productrices ou génératrices de revenus. Ce travail consiste en une étude descriptive et transversale à visée analytique de la population bénéficiaire des services de la MUCEC/COOPEC. L’échantillonnage non probabiliste de commodité nous a permis de prélever un échantillon de 100 personnes. Pour réaliser cette étude, nous avons recouru aux méthodes historiques et systémiques, les techniques documentaires nous ont permis de rassembler la documentation nécessaire pour cette étude, les ouvrages, les revues, les états financiers de la MUCEC/COOPEC et la technique d’interview nous a permis de discuter avec les différents acteurs bénéficiaires de crédits et gestionnaires de la microfinance. Nous avons trouvé que 26% des bénéficiaires de crédit sont des commerçants, 7% des bénéficiaires enquêtés étaient exclus du marché du travail, 13% d’entre eux travaillent informellement, 20% des bénéficiaires (chef des ménages) ont un travail formel (fonctionnaires et autres) ; 15% sont des agriculteurs et 8% des bénéficiaires se retrouvent parmi les conducteurs des motos, des bicyclettes, des chariots, coiffeurs, etc. (Services). L’insertion dans le milieu du travail, et la volonté d’être productif, sont les préoccupations essentielles pour nos enquêtés, c’est ce qui explique leur recours aux microcrédits proposés par la mutuelle chrétienne d’épargne et de crédits « MUCEC/COOPEC », en sigle.
Mots-clés : Microfinance, épargne, microcrédits
Abstract
Microfinance is one of the solutions to achieve one of the Millennium Development Goals, insofar as its mission is to collect savings, rent safes, provide training, lease operations and grant micro-credits to poor families to help them carry out productive or income-generating activities. This work consists of a descriptive and cross-sectional study of the population benefiting from the services of MUCEC/COOPEC. Non-probability sampling for convenience allowed us to take a sample of 100 people. To carry out this study, we used historical and systemic methods. Documentary techniques allowed us to gather the documentation necessary for this study, books, magazines, and MUCEC/COOPEC financial statements, and the interview technique allowed us to discuss with the various actors who were beneficiaries of loans and microfinance managers. We found that 26% of the credit beneficiaries are traders, 7% of the beneficiaries surveyed were excluded from the labor market, 13% of them work informally, 20% of the beneficiaries (head of households) have a formal job (civil servants and others); 15% are farmers and 8% of the beneficiaries are motorcycle, bicycle, cart drivers, hairdressers, etc. (Services). Integration into the work environment and the desire to be productive are the main concerns of our respondents, which explains their recourse to the microcredits offered by the Christian savings and credit mutual « MUCEC/COOPEC ».

Keywords: Microfinance, savings, microcredits

File name : Article-simon-kilapi.pdf

close

Oh bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.