VIDEO. La chronique de Camille : dresser un chat



CJAMY. La chronique de Camille Gaubert est diffusée quotidiennement dans l’émission “CJamy”, présentée par Jamy Gourmaud, du lundi au vendredi à 17h sur France 5.

Autant proies que prédateurs, les chats se sont auto-domestiqués et restent donc plus indépendants que les chiens vis-à-vis de l’humain.

L’auto-domestication du chat

Pourquoi les chats sont ils-plus difficiles à dresser que les chiens ? C’est que les chats ne sont pas faits du même bois que les chiens. Eux, ils se sont faits tous seuls. Tout a commencé au Néolithique, lorsque nos ancêtres se sont sédentarisés et ont développé l’agriculture. On ne sait pas exactement ce qui a poussé la collaboration entre le chat et l’humain. 

  • Parce que les humains voulaient se débarrasser des souris ? Les chiens étaient plus efficaces et plus fiables pour cette mission.  
  • Parce que les chats voulaient être nourris par les humains ? Sauf que le chat est une espèce uniquement carnivore, à une époque où la viande était un mets précieux.

Toujours est-il que contrairement au chien, l’humain n’aurait pas recruté le chat pour effectuer certaines tâches, mais aurait juste toléré sa présence. Une sorte de processus d’auto-domestication du chat. 

La carotte plutôt que le bâton

Même après ces siècles de cohabitation, le chat reste cependant foncièrement indépendant et solitaire et ne se dresse pas si facilement. Car si le chien n’est que prédateur, le chat est aussi une proie, par exemple pour les rapaces ou les renards. Du coup, la menace ou la punition ne l’inciteront pas à apprendre. Au contraire, il se sauvera tout simplement. Pour être dressé, le chat doit être motivé, par exemple en le récompensant avec de la nourriture. Avec un peu de patience, certains chats plus joueurs que les autres peuvent alors apprendre à faire un “check”, ou même à rapporter une balle.

Le chat-chien, futur chat préféré des familles

Aujourd’hui, nous attendons de plus en plus du chat qu’il se comporte comme un chien. Au point que d’ici quelques décennies, le chat-chien sera sans doute la nouvelle norme. Il sera joueur et affectueux, mais sans les contraintes associées à nos amis canidés, comme les promenades quotidiennes. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.