VIDEO. La chronique de Camille : le somnambulisme



CJAMY. La chronique de Camille Gaubert est diffusée quotidiennement dans l’émission “CJamy”, présentée par Jamy Gourmaud, du lundi au vendredi à 17h sur France 5.

Finalement comment savoir qu’on ne dort pas en ce moment même ? En principe lorsqu’on dort on est allongé, inerte, les yeux fermés. Mais pas forcément : 2 à 4% des adultes et jusqu’à 17% des enfants se lèvent pendant leur sommeil, bougent et peuvent même avoir les yeux ouverts. Pas les zombies, mais les somnambules !

La conscience endormie, le mouvement éveillé

Dormeur ayant l’apparence de l’éveil, les somnambules fascinaient déjà au Moyen-âge, où on les croyait possédés par le démon. Ce n’est que dans les années 1960 que l’on découvre les différents stades du sommeil. On se rend compte alors que le somnambulisme ne survient pas pendant le sommeil paradoxal, qui est celui des rêves, mais lors du sommeil profond. C’est le sommeil le plus récupérateur, pendant lequel il est le plus difficile de réveiller le dormeur. Grâce aux techniques modernes d’imagerie cérébrale, les scientifiques ont observé une activité inhabituelle dans le crâne des somnambules. Certaines zones restent endormies, comme celles de la mémoire ou de la conscience, tandis que d’autres s’éveillent, comme celles du mouvement et des émotions. Résultat, les somnambules peuvent crier et courir, envoyer des SMS et faire des virements bancaires, sans s’en rappeler au réveil. 

Les somnambules n’ont pas mal la nuit, mais souffrent le jour

Donc plutôt que laisser votre partenaire vagabonder dans le jardin humide, n’hésitez pas à le ramener gentiment dans son lit ou à le réveiller doucement – non, ce n’est pas dangereux ! Le vrai danger pour les somnambules vient surtout d’eux-mêmes, puisqu’ils sont 80% à ne pas ressentir la douleur pendant leur crise. En 2015, des chercheurs montpelliérains identifient en effet des problèmes de nociception, c’est-à-dire de perception de la douleur. Au point que certains se cassent une jambe sans que ça les réveille. L’ironie, c’est qu’en journée les somnambules se plaignent 4 fois plus de maux de têtes et 10 fois plus de migraines que le reste de la population. D’où, sans doute, la technique bien connue de se pincer pour vérifier qu’on ne dort pas.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.