Facteurs associés à l’insalubrité des ménages et ses conséquences dans la zone de santé de Kinshasa

Jolie NZOLANI Mfula*, Mack MPINGIYABO Kabeya** , Sylvain KWETE Kwete*** et Aimée KASOKI Maombi****

*Assistante à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bandundu ville
**Assistant à l’ISSS Croix-Rouge et ISTM Révérend BOKUNDOA
***Assistant à l’ISTM Ilebo
****Assistante à l’Université Pédagogique Nationale, Kinshasa

Résumé
Introduction : L’insalubrité des ménages constitue un danger pour la santé dans plusieurs pays du monde surtout dans les pays en développement où plusieurs facteurs peuvent être à la base de l’insalubrité. Méthodes : Sur 16251 chefs des ménages habitant la zone de santé de Kinshasa, nous avons prélevé un échantillon de 216 chefs de ménages à l’aide du logiciel Epi info 7.2. Nous avons recouru à la méthode d’enquête, à la technique d’interview, observation et à l’échantillonnage aléatoire systématique. La base des données et le traitement des données ont été réalisés en SPSS 24 où les données ont été saisies, codifiées et nettoyées pour l’analyse. La comparaison des données a été réalisée à l’aide du test chi- carré. Le degré de signification a été fixé à p≤0,05. Résultats : L’insalubrité des ménages est associée (P<0,05) (OR =0,399) au manque des moyens financiers, (P<0,05) (OR = 1,983) à la participation inactive et (P<0,05) (OR = 1,586) à l’absence des structures de salubrité tandis que l’influence de la modernisation n’est pas associée à l’insalubrité du milieu. Les maladies infectieuses (73,1%) et la présence des moustiques (65,3%) sont les conséquences de l’insalubrité des ménages, par rapport au niveau d’acceptabilité fixé à 50%. Conclusion : Nous estimons que ces indicateurs serviront de base pour orienter les informations sur l’insalubrité au sein des ménages auprès des chefs des ménages dans le but d’assainir le milieu et réduire le risque des maladies et puis d’améliorer les conditions sanitaires. Mots-clés : Insalubrité, ménages, facteurs Abstract Introduction: Household insalubrity is a health hazard in many countries of the world, especially in developing countries where several factors may be at the root of insalubrity. Methods: Out of 16251 heads of households living in the health zone of Kinshasa, we took a sample of 216 heads of households using the Epi info 7.2 software. We used the survey method, the interview and observation technique, and systematic random sampling. The database and data processing were done in SPSS 24 where the data were entered, coded and cleaned for analysis. Comparison of the data was performed using the chi-square test. The significance level was set at p≤0.05. Résults: Household unhealthiness was associated (P<0.05) (OR =0.399) with lack of financial means, (P<0.05) (OR = 1.983) with inactive participation, and (P<0.05) (OR = 1.586) with lack of sanitation structures, whereas the influence of modernization was not associated with environmental unhealthiness. Infectious diseases (73.1%) and the presence of mosquitoes (65.3%) are the consequences of household unhealthiness, compared to the acceptability level set at 50%. Conclusion : We believe that these indicators will serve as a basis for orienting information on insalubrity within households to the heads of households in order to clean up the environment and reduce the risk of diseases and then improve sanitary conditions. Keywords : Unsanitary conditions, households, factors [pdf id='229']

close

Oh bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu génial dans votre boîte de réception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.