...

Evaluation des connaissances des jeunes sur la pratique de l’avortement provoqué clandestin et ses complications dans le quartier Kingabwa à Kinshasa.

avortement provoqué clandestin

NZOLANI MFULA Jolie*
*Assistante à l’ISP/ Bandundu

DOI: https://doi.org/10.59937/wedf3492

Résumé
L’avortement provoqué clandestin est un avortement à risque. En effet, la vie des femmes est en danger par manque
des conditions requises pour son élaboration et par l’absence d’une législation autorisant la pratique de l’avortement.
L’objectif poursuivi par cette étude est d’évaluer la connaissance des jeunes sur la pratique de l’avortement provoqué clandestin ainsi que ses complications dans le quartier KINGABWA dans la ville de Kinshasa. Ce présent travail consiste en une étude descriptive et transversale à visée analytique sur un échantillon non probabiliste de commodité de 50 jeunes résidant le quartier KINGABWA, au cours de la période allant du 20 janvier 2021 au 20 novembre 2021. Pour réaliser cette étude, nous avons recouru à la méthode d’enquête, aux techniques documentaires, d’observation et d’interview et à un questionnaire d’enquête comme instrument de collecte des données. Les résultats de cette étude ont montré que la tranche d’âge prédominante est celle comprise entre 13 et 48 ans et représente soit 98% des enquêtés. Le sexe féminin était représenté à 60%, 24% étaient des élèves, 56% avaient un niveau d’études secondaire. Nous avons également trouvé que 84% des jeunes connaissaient l’avortement, 22% des jeunes avaient influencé la décision des autres à pouvoir pratiquer l’avortement et 53% des filles ne pratiquaient pas l’avortement contre 47% qui en pratiquaient; les amis étaient la source d’information avec 42,8% des cas; 57,1% des jeunes ont recouru respectivement à la chirurgie et à la prise des médicaments pour avorter; 57% connaissaient des médicaments ayant des effets abortifs et 36% ont déclaré la mort comme complication suivie de la stérilité, 28%. Les résultats obtenus corroborent notre hypothèse selon laquelle les jeunes connaissent l’avortement provoqué clandestin ainsi que ses complications tandis que la proportion de ceux qui font l’avortement provoqué clandestin est faible. Nous suggérons que les jeunes soient sensibilisés à l’utilisation des méthodes contraceptives dans le but d’éviter la pratique de l’avortement.
Mots-clés: Avortement, Complication, Connaissance, Evaluation.

Abstract
Clandestine induced abortion is a high-risk abortion. Women’s lives are endangered by the lack of conditions required for its preparation and by the absence of legislation authorizing the practice of abortion. The aim of this study is to assess young people’s knowledge of clandestine induced abortion and its complications in the KINGABWA district of Kinshasa. The present work consists of a descriptive and cross-sectional study with analytical aims on a nonprobabilistic convenience sample of 50 young people residing in the KINGABWA district, during the period from January 20, 2021 to November 20, 2021. To carry out this study, we used the survey method, documentary, observation and interview techniques, and a survey questionnaire as a data collection instrument. The results showed that the predominant age group was between 13 and 48, representing 98% of those surveyed. 60% of respondents were female, 24% were students and 56% had a secondary education. We also found that 84% of young people knew about abortion, 22% of young people had influenced the decision of others to have an abortion and 53% of girls did not have an abortion, compared with 47% who did; friends were the source of information in 42.8% of cases; 57.1% of young people had resorted to surgery and medication respectively to have an abortion; 57% knew about medication with abortive effects and 36% reported death as a complication, followed by sterility, 28%. The results corroborate our hypothesis that young people are aware of clandestine induced abortion and its complications, while the proportion of those who have clandestine induced abortions is low. We suggest that young people should be made aware of the use of contraceptive methods in order to avoid the practice of abortion.
Keywords: Abortion, Complication, Knowledge, Evaluation.

Vous aimerez aussi...

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.