"> Congo Research Papers

Journal des publications scientifiques

Effets de différents fertilisants organiques et les déjections des animaux sur la croissance et la production du Gombo (Hibiscus esculentus) dans un sol acide de Bandundu

Jérémie BANGALA Ngwaya et Roger NDONA Kayambab

a Assistant à la faculté des sciences agronomiques de l’Université de Bandundu

b Professeur à la faculté des sciences agronomiques de l’Université de Bandundu

Le gombo (Hibiscus esculentus) est parmi les légumes qui ont une valeur nutritionnelle appréciable. La faible production du gombo à Bandundu est la seule raison qui a amené à expérimenter sur le sol du Campus de Lwani les différentes matières organiques dont la bouse de vaches, la crotte de moutons, l’excrément de porcs et le tithonia. La variété utilisée est le Clemson spineless à croissance déterminée, tige courte et un cycle de vie courte. Elle fructifie seulement au bout de trois mois du semis. Le dispositif adopté au cours de l’expérience est celui de bloc complet randomisé traité par le test de FISHER, comprenant 5 traitements avec 3 répétitions. Chaque parcelle est formée de 14 plants et les mesures prises sur les 5 plants du milieu pour éviter les effets de bordure. Les paramètres étudiés sont : le nombre des feuilles, le diamètre au collet, la hauteur du plant, nombre des fruits, poids de fruits/ plant, la production totale en fruits/ traitement et le rendement. Les résultats sont traités par l’analyse de la variance (ANOVA) et la comparaison des moyennes par le test de la plus petite différence significative (PPDS) et le tout grâce au logiciel SPSS. Les rendements ont montré que le T4 avec 0.079 t/ha est significativement plus élevée suivi de T2 avec 0.052 t/ha. Ainsi, il apparait de manière claire que T4 et T2, sont considérés comme les meilleurs traitements pour la production de gombo à Bandundu.

Mots clés : Gombo, Fumures organiques, Rendement, Bandundu, Fertilisant

Abstract

Okra (Hibiscus esculentus) is one of the vegetables that have an appreciable nutritional value. The low production of okra in Bandundu is the only reason that led to experimentation on the soil of the Lwani Campus with different organic materials including cow dung, sheep dung, pig excrement and tithonia. The variety used is Clemson spineless with determinate growth, short stem and a short life cycle. It fructifies only after three months of the sowing. The device adopted during the experiment is that of randomized complete block treated by the test of FISHER, comprising 5 treatments with 3 repetitions. Each plot is formed by 14 plants and the measurements are taken on the 5 plants in the middle to avoid border effects. The parameters studied are : number of leaves, diameter at the collar, plant height, number of fruits, weight of fruits/plant, total production in fruits/treatment and yield. The results were processed by analysis of variance (ANOVA) and comparison of means by the least significant difference test (LSD), all using SPSS software. The results obtained on the yield showed that T4 with 0.079 t/ha is significantly higher followed by T2 with 0.052 t/ha. Thus, it appears clearly that T4 and T2 are considered the best treatments for okra production in Bandundu.

Keywords: Okra, Organic manure, Yield, Bandundu, Fertilizer

https://congoresearchpapers.net/wp-content/uploads/2021/12/Article-Bangala.pdf

Leave a Reply

Your email address will not be published.